Service client
0 762 927 493
Livraison gratuite
A partir de 39€ d’achat
Fabricants français
E-liquides Français
Expédition le jour même
Si commande avant 15h00
Expedition
Monde entier
Paiement sécurisé

Livraison gratuite

A partir de 39€ d'achat

Expédition le jour même

Si commande avant 15h00

Programme de fidélité

Suivi web

des colis

Paiement sécurisé

CB, Paypal, chèque, virement


Une question ? Contactez-nous au 0 762 927 493


Vérifiez bien les taux de nicotine de votre panier. 

Vente interdite aux personnes mineures.

Pas d'expédition entre le 24 octobre après 16h et le 2 novembre.

Les commandes reçues sur cette période seront expédiées le 3 et 4 novembre. 

Nous vous remercions par avance pour votre compréhension et nous vous suggérons d'anticiper vos commandes :)


Votre panier 0 0,00 EUR
  •  
  • Avantages & Services
  •  
Recevez notre lettre d'informations.

Blog Aquablue E-liquide
Rechercher   Retour aux billets

Jurisprudence : « Vapoter » n’est pas fumer

Jurisprudence : « Vapoter » n’est pas fumer


La Cour de cassation a jugé, qu’en l’état des textes, l’interdiction de fumer ne s’applique pas à la cigarette électronique.


Une voyageuse avait été verbalisée pour infraction à une interdiction de fumer alors qu’elle faisait usage d’une cigarette électronique dans l’enceinte d’une gare SNCF.

Le juge de proximité l’avait relaxée au motif que les textes interdisant de fumer n’étaient pas applicables à la cigarette électronique.

La Cour de cassation approuve sa décision. Pour la Cour, les textes répressifs sont d’interprétation stricte et l’interdiction de fumer a été prévue alors que la cigarette électronique n’était pas encore utilisée. De plus, celle-ci ne saurait être assimilée à une cigarette traditionnelle, le liquide mélangé à l’air étant diffusé sous forme de vapeur.

De ce fait, les textes relatifs à l’interdiction de fumer ne peuvent s’appliquer à la 

cigarette électronique.

C’est un principe général de droit pénal qui est rappelé dans cette décision à savoir, celui de l’interprétation stricte de la loi pénale. Il appartient au législateur s’il souhaite interdire la cigarette électronique dans des lieux affectés à un usage collectif de le prévoir expressément dans un texte d’incrimination.


Un programme national de réduction du tabagisme prévoit d’ailleurs d’interdire le « vapotage » dans certains lieux publics et d’encadrer la publicité pour les cigarettes électroniques.

En savoir plus :

Cour de cassation, Chambre criminelle, 26 novembre 2014, n° pourvoi 14-81.888


Retrouvez ici vos meilleurs e-liquides livrés en 48/72h chez vous.

<
Rédigé le  30 jan. 2015 11:30 dans Actualités  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site